Les menstrues (28 mai :journée mondiale de l’hygiène des menstrues)

La femme, pendant la période de l’adolescence est confronté à modification de son organisme. Cette modification se constate par le changement de la voix, le grossissement des seins et enfin l’apparition des règles. L’apparition des règles, se phénomène qui dure jusqu’à la ménopause met souvent la femme dans une situation de gêne. Pendant la période des règles, plusieurs jeunes filles et femmes sont obligées de mettre une pause à leur activités c’est que pendant la période des menstrues vu la gêne, elles préfèrent rester chez elle. Cette gêne est dû au manque de dispositif (toilette propre, au manque d’eau) pour se nettoyer avant de changer de serviette. Certaines femmes en période de menstrues n’ont pas de problème avec le faite de vaquer à leurs occupations, mais c’est plutôt que les conditions hygiéniques favorable ne sont pas réunies. Plusieurs conséquences du manques de dispositifs sanitaire adaptés poussent ces femmes à abandonner l’école ou leurs services. Une campagne de sensibilisation doit être mener afin de lever le tabou sur les menstrues et aussi les conditions hygiéniques favorables doivent être mises en place afin d’aider les femmes /filles à être plus à l’aise avec leurs camarades. Toutes les conditions réunies sur la gestion des menstrues en mettant en exergue le rôle de toute la communauté permettra de lever les tabous, préjugés et superstition.

L’amour

L’amour un sentiment qui fait rêver, qui illumine la vie, qui rapproche, qui uni. Ce sentiment qui réconforte quand tu pense que le ciel tombe sur ta tête. Amour, sentiment intense et agréable qui incite les êtres à s’unir. Cette affection profonde qui à elle seule peut rendre meilleur se monde de crise, de grève. Il est temps de cultiver un amour pur pour son prochain sans distinction de sexe, de race, de couleur ou du genre. Cultivons en nous un amour vrai afin de préparer un monde meilleur pour notre progéniture, pour nos petits enfants. Un monde ou il n’aura ni guerre, ni conflit. Un monde ou autrui sera toujours là pour nettoyer nos larmes, un monde ou il n’y aura plus de famine ou chacun de nous apportera un sourire à travers le peu qu’il possède. Un monde ou mon voisin, le frère de mon voisin seront mon frère, ou on ne parlera plus d’ennemis mais plutôt d’ami. Un monde ou le sourire, la joie de vivre sera le mal que l’on se souhaitera. Vivons en se pardonnant, en étant sincère et solidaire. Aujourd’hui nous appartient mais demain non. Faisons de demain un paradis et non un cauchemar pour nous et surtout pour les autres.

Mon amie

Mon amie est cette fille avec ses qualités et ses défauts. Cette fille au grand coeur et battante. Mon amie, c’est ma fleur à moi la prunelle de mes yeux celle pour qui je braverai vent et Marré. Celle pour qui je ressentirai toujours une jalousie immense lorsqu’un homme Laborde dans la rue. Un seul mal de tête et je panique. Rencontré depuis la classe de 5ème cela me paraît une éternité que je l’ai connue. Première depuis sont primaire, toujours dévoué à ses études oubliant souvent de se faire plaisir elle n’est pas se genre de fille ou les tendances ou la mode ont de l’effet sur elle. Même si les études nous ont éloigné et que je me sens seule le plus souvent un manque terrible. Malgré cette distance elle est toujours là pour moi à m’écouter sans me juger à me tendre les bras quand j’en ai besoin. Oui nous nous disputons mais on se retrouve toujours. Les vrai amies se disputent, se séparent mais se retrouve toujours. Oui j’ai un bijou très précieux. Je ne cesserai de remercier Dieu pour cette amie. Mon amie merci pour tout, merci d’être ce que tu es pour moi merci d’être souvent ma rivale, merci d’être ma soeur, merci d’être ma partenaire d’affairage. Cette amie c’est Zerbo Flora Christine ma sorcière à moi toute seule.

L’amitié

L’amitié de nos jour est la plus part des temps illusion. L’amitié, cette grande valeur qui rattachait nos ancêtres n’est plus. De nos jour, nous assistons à tellement de sorte d’amitié que je me pose souvent cette question : mes enfants connaîtront-ils cela? Je reviens toujours à la même réponse :non. Une amitié qui es devenu pur mensonge ou l’on se fréquente juste par intérêt, ou l’on préfère raconter son mécontentement à autrui qu’au concerné. Cette amitié qui est devenu juste du *donnant donnant * et du *gagnant gagnant *. Ou va le monde ou, au lieu d’aider son soit *disant* à construire son avenir on l’amène vers sa perte. Une amitié ou l’on détruit tes rêves et après on joue au consolateur? En rentrant me coucher la nuit, j’ai peur de me réveiller et me retrouver au milieu des gens que je pensais connaitre hors toutes ses années de fréquentation je me retrouve chaque jour au milieu d’inconnu. Pourquoi tout cela? Est-ce moi la cause de tout se changement? Pourquoi se manque d’humanisme? J’aimerais tellement avoir des réponses à toutes ses questions, pouvoir un jour dire à mes enfants ou petits enfants oui l’amitié existe. Mais hélas! Se mot amitié pèse très lourd et j’ai du mal à le prononcer.

Culture et démocratie :comment concilier les 2 dans le cadre de la cohésion nationale?

Le Burkina Faso, pays à diversité culturelle regorge d’énormes potentialités culturelles qui réunis les peuples. Toute fois, on définira la culture comme étant une configuration de vision du monde, d’attitudes et de valeur qui sont partagées par un groupe d’individus. Ces éléments se distinguent de ceux dun groupe et se transmettent socialement de génération en génération. Quant à la démocratie, elle est un pouvoir politique dont la souveraineté appartient au peuple. Comment pouvons nous concilier la culture et la démocratie pour une cohésion nationale durable ?

Plusieurs éléments peuvent favoriser la cohésion nationale. En effet, la diversité culturelle au Burkina Faso est une arme très efficace. La présence de la parenté à plaisanterie permet au Burkinabè de vivre uni malgré cette différence ethnique. Ensuite, étant donné que les notions se ressemble avec cette notion de « peuple  » pour dire que sans peuple pas de culture et sans peuple on ne parlera plus de démocratie. Les populations sont donc obligée de s’accepter et surtout travailler main dans la main afin de construire l’Etat dans lequel ils vivent.

Enfin, la conciliation de ces deux concepts dans le cadre de la cohésion nationale part d’abord d’une valorisation de la dignité humaine et des droits de l’homme. Il faut dire que, cela repose sur la conviction générale que tous les humains sont égaux en termes de valeur et de dignité qu’ils ont le droit au respect dans les conditions d’égalité. Chacun de nous doit œuvrer malgré la diversité culturelle à respecter les droits et les devoir des autres.

Soyons actrices de la citoyenneté responsable :quels sont les moyens que vous pouvez mettre en place ?

Pour atteindre un développement durable, il faudrait que chacun de nous joue pleinement son rôle dans la cité. Il faut que chacun de nous sache qu’il a des droits mais des devoir en vers la cité. Quels moyens pouvons nous mettre en place afin d’être des acteurs de la citoyenneté responsable au Burkina Faso ?

De nos jours, plusieurs moyen peuvent être mis en place. En effet, nous ne pouvons pas parler de citoyenneté responsable sans parler de sensibilisation. Sensibiliser la population à adopter un comportement responsable qui permettra de grandir son pays et non ternir l’image de son pays. A titre illustratif, chacun de nous doit savoir que l’on contester une décision en étant discipliné que de passer le temps à détruire les bien public. Ensuite, dès le bas âge, il doit être appris au un et au autre leur droit et surtout leur devoir. Avoir connaissance de ses droits et devoir permettra à chacun de nous à être de homme de valeur. Ensuite,les droit et les obligations doivent être équitablement repartis aux décideurs comme au civile. Il faut que chacun sache que personne est au dessus de la loi. Enfin, nous devons promouvoir autour de nous le respect des biens publiques et se respecter mutuellement.

Un pays ou les habitants sont unis est un pays qui a un avenir radieux.

Crise sécuritaire au Burkina :quelles stratégies pour une meilleure résilience des femmes

Depuis un certain temps, le Burkina Faso passe par un moment difficile. Plusieurs fois victime d’actes terroristes qui a engendré de nombreuses migrations, de nombreux décès et surtout de nombreuses pertes matérielles. C’est alors que de nombreuses femmes ont vu leurs vies, leurs foyers brisés et ne se retrouvent plus. Quelles stratégies pouvons nous mettre en place pour une meilleure résilience des femmes ?Suite aux nombreuses dont le pays fait face, il est très important que les femmes victimes puissent avoir un suivit psychologique. Se suivi est très important, car cela permettra de rehausser le moral de ses femmes qui sont considérées comme le plié de la famille. En effet, il sera très important d’orienter ses femmes vers des centres de réadaptation afin qu’elles puissent apprendre de nouveaux métiers qui les aideront à réintégrer la population .Ensuite, une campagne de sensibilisation sur l’importance du vivre ensemble et une collecte de vêtements ou tout matérielles qui pourraient les aider seront les bienvenus. Tout cela leurs permettra de vivre épanouie. Sachons que sans la femme il n’y aura pas de vie. Alors, offrons les un sourire et elles nous donneront la lumière.

Crise sécuritaire au Burkina : quelles stratégies pour une meilleure résilience des femmes

Depuis un certain temps, le Burkina Faso passe par un moment difficile. Plusieurs fois victime d’actes terroristes qui a engendré de nombreuses migrations de la population. Suite à ses drames, de nombreuses femmes ont vu leurs vies, leurs foyers brisés et ne se retrouvent plus. Quelles stratégies pouvons nous mettre en place pour une meilleure résilience des femmes ?

La femme étant considérée comme celle qui gère plus les situations, qui est plus apte à réorganiser tout ce qui est désordonné nous devons tous faire pour rehausser son moral. En effet, des mesures tels que des centres de réadaptations doivent accueillir ses femmes afin de les aider à réintégré la société et pouvoir subvenir aux besoins de sa famille.. Ensuite, l’Etat doit mettre à leurs dispositions des psychologues qui les aideront à avoir un moral haut afin de pouvoir affronter les difficultés qu’elles rencontrerons après se drame vécu. Aussi, l’on peut les aider à travers des campagnes de sensibilisation sur l’importance du vivre ensemble et surtout d’accepter l’autre malgré les différences socio-économiques. Enfin, une femme qui se sent soutenue, aimée par son entourage à travers les différents dons a plus de force pour soutenir sa famille.

Aidons nos soeurs, femmes, tantes et amies à continuer de fonctionner de la même manière qu’avant car sans femmes pas de vie. Offrons lui un sourire et elle nous rendra la lumière.

Numérique et lutte contre le terrorisme

Terrorisme ! Terrorisme ! Voilà des décennies que le monde est frappé par se phénomène qui endeuille et qui a installé se sentiment de peur chez la population. Ce mal venu de l’Occident, est un des principaux thème d’actualité qui anime les médias de nos jours. Au Burkina Faso, depuis quelques années est l’un des facteurs des fortes migrations à l’est du pays faisant de ses zones des zones rouges. Force de l’ordre, société civile tous passent sous les balles assassines de ses malfaiteurs, ses hommes et femmes sans coeur. Ce fléaux qui touche notre pays joue considérablement sur l’économie du pays. Quelles peuvent les solutions pour lutter contre le terrorisme au Burkina Faso?

Pour lutter contre le terrorisme, il peut être crée sur les réseaux sociaux une plateforme qui sensibilise la population sur conséquences néfaste du terrorisme. Ensuite, les réseaux téléphoniques doivent être de plus en plus surveiller afin de pouvoir mettre la main sur ses malfaiteurs. En plus, la femme étant considérée comme l’actrice principale de l’éducation en Afrique doivent enseigner à leurs enfants dès le bas âge la notion du vivre ensemble et surtout son importance. Aussi, il est très important que chacun de nous cultive en lui le pardon, la tolérance et surtout l’indulgence. Nous ne nous rendons pas compte que chacun de nous est responsable de la stabilité de son milieu de vie. Comme il est dit dans la bible : »aimez-vous les uns les autres… « . Plusieurs lignes téléphoniques vertes doivent être instaurer et surveillé. Enfin, le boom de la technologie bien exploité peut énormément servir à détecter ou informer à temps les forces de l’ordre.

Écrivons afin d’interpeler, sensibilisons afin de conscientiser, levons nous main dans la main pour aider les forces de l’ordre à contrer se mal. Seul on avance, mais à plusieurs on va plus loin.

Propositions de solution pour le vivre ensemble au Burkina Faso : comment le numérique peut y contribuer ??

Depuis la moitié du XXe siècle, nous assistons à un boom technologique. L’apparition des outils informatiques, des téléphones etc illustrent cela. Tous ses outils font partie de nos jours du quotidien des Humains. La télévision, le cinéma, la radio ainsi que les téléphones remplacent petit à petit autrui. Plus le temps de rendre visite à son prochain, un coup de fil et tout est réglé. Plus le temps d’échange entre parents et enfants, la nouvelle technologie s’en occupe. Nous assistons donc à la naissance de la « génération tête baissée « . Cette nouvelle génération, préférant causer avec des inconnus, des personnes virtuelles deviennent de plus en plus renfermé sur eux même. Mais hélas! Ces outils étant destiné à communiquer deviennent des canaux d’arnaque et de manipulation. Comment pouvons-nous utiliser le numérique pour promouvoir le vivre ensemble ?L’utilisation du numérique doit être enseigner dès le bas âge c’est à dire sa gestion. En effet, à travers les réseaux sociaux nous pouvons diffuser des informations qui permettrons de retisser les liens sociaux grâce aux plateformes d’échanges d’informations. Lorsque les utilisateurs sont accompagnés et bien sensibilisés, ils ne peuvent qu’utiliser rationnellement ses outils. Ensuite, une loi peut être voté afin de sanctionner les individus qui utiliserons les outils du numérique à des fins douteuses. Il est important que chaque site Web est un groupe chargé d’interpeller les mauvais utilisateurs. Enfin, les émissions diffusées sur nos médias, qui peuvent faire naitre l’instinct de révolte doivent être interdit. A titre illustratif, nous avons les films violent qui doivent être remplacé par des émissions ou chacun peut en tirer le pour le contre c’est à dire des leçons de moral.Cependant ne serait-il pas important de convaincre les parents à ce qu’il soit plus vigilant à ce que leurs enfants font avec les outils du numérique??

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer